Tous les articles par Thomas Bihay

« La BD en questions », ce 6 juin 2017


Alec-SIC
est partenaire de la prochaine séance du séminaire « La bande dessinée en questions » de Pascal Robert (PU, Enssib), qui aura lieu le 6 juin 2017, de 16h à 18h30 à l’Enssib (salle 103). Cette année, le séminaire propose une réflexion sur le rôle de la bande dessinée dans la médiation scientifique.

S’inscrivant dans la filiation de cette thématique, la séance est consacrée à Yasmine Bouagga (Directrice de la collection Sociorama, chez Casterman et sociologue au Cnrs)  et Tiphaine Rivière (auteure de « Carnets de thèse ») qui viendront parler de leurs expériences.

Alec-SIC, partenaire des Journées Doctorales 2017 de la Sfsic

Le programme des Journées Doctorales 2017 de la Sfsic est désormais accessible en ligne. Cette 12ième édition se tiendra du 14 au 16 juin 2017 à Lyon. Le laboratoire d’accueil est celui d’Elico (EA 4147), qui fait partie des membres institutionnels de la Sfsic, et ces journées seront hébergées par l’ENSSIB (Villeurbanne).

Alec-SIC est également de la partie. En effet, l’Association lyonnaise des étudiants chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication est partenaire des Doctorales 2017 et y est, de ce fait, investie à plus d’un titre dans l’organisation de :

  • une séance plénière intitulée « 3 Minutes, 1 Thèse », co-animée par Julia Bonaccorsi (PU, Elico), Valérie Croissant (MCF, Elico) et Boris Raoult (Secrétaire Adjoint d’Alec-SIC, Elico), qui aura pour objectif de familiariser les doctorant.e.s en SIC au concours « Ma Thèse en 180 secondes ». La séance aura lieu le 14 juin, de 17h15 à 18h15 ;
  • un apéritif convivial, qui aura lieu à la suite de « 3 Minutes, 1 Thèse », le 14 juin, de 18h30 à 20h ;
  • une table-ronde sur le thème de la professionnalisation du doctorat en SIC, qui sera animée par Sylvie Parrini-Alemanno (PU, CNAM, Paris) et Camille Bernetière (docteure, trésorière Alec-SIC). Elle se déroulera le 16 juin, de 14h à 16h.

Outre ces séances, plusieurs membres de l’association ont rejoint le comité d’organisation des Journées Doctorales et contribueront à leur bon déroulement. De même, certain.e.s d’entre eux/elles présenteront une communication ou un poster :

  • Thomas Bihay (Secrétaire, Elico) proposera une communication intitulée « l’idéologie créative au service de la communication territoriale locale ». Lors de celle-ci, il se penchera sur les discours territorialisant exportés à différentes échelles territoriales (locale, nationale et globale) afin de diffuser une représentation « créative » du territoire local. Pour ce faire, sa communication se focalisera sur le cas du territoire de la Métropole de Lyon et, plus précisément, trois dispositifs de communication hétérogènes.
  • Marie Hamid (Présidente, Elico), dans son poster sur la « mise en scène et en discours des minorités culturelles », part du constat qu’une pluralité d’acteurs sociaux œuvrent à la mise en représentation de ces cultures selon des valorisations culturelles différenciées qui procèdent souvent de la quête d’un faire-authentique. Elle fait l’hypothèse que cet « effet d’authenticité » répond à un type idéal de représentation ou de médiation de la culture opératoire.
  • Camila Lima De Braga (membre, Elico) présentera un poster intitulé « territoires et identités politiques ». Dans celui-ci, elle cherchera à comprendre comment les routines interprétatives des médias engendrent certains cadrages des mouvements sociaux, notamment dans la rubrique International, et comment les médias construisent l’identité des mouvements sociaux français depuis le Brésil et brésiliens depuis la France.
  • Oriane Piquer-Louis (Vice-Présidente, Elico) communiquera sur le thème de la « documentation photographique ordinaire de l’espace urbain sur les réseaux sociaux ». Sa communication portera sur le cas particulier de la Fête des Lumières, qui se déroule chaque année à Lyon.
  • Boris Raoult (Secrétaire Adjoint, Elico), outre le fait d’animer « 3 Minutes, 1 Thèse », se pliera lui aussi à l’exercice avec une présentation sur le thème de « la vision politique des entreprises du domaine des TIC issues de la Silicon Valley ». Sa communication se concentrera sur la façon dont ces entreprises investissent dans des domaines qui renvoient à l’idéologie et à l’utopie posthumaniste, tels que l’intelligence artificielle, l’allongement de la durée de vie ou encore la robotique.

Nous espérons vous y voir nombreus.es !

3 minutes, 1 thèse

Présentation

Dans le cadre des Doctorales de la SFSIC 2017, Alec-SIC organise un évènement qui se déroulera le mercredi 14 juin : 3 minutes, 1 thèse

3 minutes, 1 thèse est un moment convivial qui vise à préparer les doctorant(e)s et les jeunes docteur(e)s en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) au concours Ma thèse en 180 secondes, ainsi qu’à apprendre à se connaître.

Le concours Ma thèse en 180 secondes, porté en France par la CPU et le CNRS, permet à des doctorant(e)s en cours de thèse ou docteur(e)s de l’année universitaire précédente de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque participant doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.

Pourquoi participer ? Cet exercice constitue une occasion unique pour les participant(e)s de parfaire leurs aptitudes en communication et de faire connaitre leurs travaux à la communauté scientifique des SIC. De plus, il s’agit d’un formidable exercice de médiation scientifique, qui permet de montrer le dynamisme des travaux de recherche.

Critères d’admissibilité

Pour prendre part à l’exercice, les participant(e)s doivent satisfaire aux conditions suivantes :

  • S’exprimer en français ;
  • Être inscrit(e) dans un programme de doctorat de l’année universitaire en cours (2016-2017) ou avoir obtenu leur doctorat pendant cette même année universitaire ;
  • Présenter un état d’avancement suffisant du projet de recherche doctoral.
Déroulement

Les participant(e)s ont 3 minutes (180 secondes) pour présenter, en français, leur projet de recherche de doctorat. Un minuteur décomptera le temps et un signal sonore retentira quand les 180 secondes seront écoulées. Une fois les 3 minutes atteintes, les participant(e)s ne pourront pas poursuivre leur présentation.

Les participant(e)s peuvent accompagner leur présentation d’un visuel. Ce n’est pas obligatoire, mais fortement suggéré. Une seule diapositive, non animée, est autorisée et celle-ci sera projetée sur un grand écran, en arrière de la scène.

Cet exercice préparatoire vise principalement à ce que les doctorant(e)s puissent se connaitre entre eux/elles. Il n’y a donc pas de critères d’évaluation.

Valorisation de l’événement

La SFSIC réalisera des vidéos des exposés et les diffusera sur son site internet. Chaque participant(e) devra donc signer une autorisation concernant un droit à l’image et recevra également sa propre vidéo. Une demande d’autorisation de diffusion sera nécessaire pour toute diffusion extérieure.

Proposer une communication

Les doctorant(e)s qui souhaitent participer à 3 minutes, 1 thèse sont invité(e)s à transmettre une présentation de leur thèse en maximum 150 mots, en indiquant le titre de celle-ci et une bibliographie indicative avant le 6 mars 2017 à l’adresse contact@alecsic.org.

24 novembre 2016 : séminaire « Méthode de recherche en SIC »

Le Bureau d’Alec-SIC organise un premier séminaire sur la « Méthode de recherche en SIC« . Celui-ci se tiendra le 24 novembre, à 18h, au 88 rue Pasteur (IUT Jean Moulin Lyon 3) en salle 404.

L’objectif est de répondre à vos interrogations relatives à la démarche à suivre pour mener à bien une recherche qu’il s’agisse de la recherche d’informations scientifiques, de la constitution d’une bibliographie, de l’organisation du terrain de recherche ou encore du positionnement à adopter en situation d’entretien…

Afin que nous puissions répondre au mieux à vos attentes et prévoir des intervenants pour approfondir les questionnements communs, nous vous invitons à nous soumettre vos questions en nous contactant par email.

Ce séminaire sera précédé d’une soutenance de thèse blanche ouverte au public, à 16h30 (même adresse, même salle).

Ce jeudi 20 octobre, Alec-SIC fait sa rentrée 2016!

Le bureau d’Alec-SIC a le plaisir de vous convier à sa réunion de rentrée 2016.

Au programme :

  • présentation de l’association, ainsi que de ses activités ;
  • rencontre entre les membres actuels et toute personne désireuse de connaitre davantage l’association, voire d’y adhérer ;
  • échanges quant à vos attentes pour cette nouvelle année académique ;

Cette réunion sera également l’occasion de vous présenter l’un des principaux projets que portera Alec-SIC cette année : sa participation à l’organisation et au bon déroulement des Journées Doctorales de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC), qui se dérouleront à Lyon les 14, 15 et 16 juin 2017.

La soirée se poursuivra autour d’un verre au « Gonzo », un bar situé au 3 Rue Montesquieu, Lyon7ème.

Nous vous attendons donc nombreux/ses ce jeudi 20 octobre 2016, à 18h à la DRED, au 86 rue Pasteur, Lyon 7ème, en salle G123.

3 mai 2016 : séminaire « Le territoire en SHS : à la croisée des regards »

[edit : ajout du lieu]

Différents de ses membres questionnant ou présentant un grand intérêt pour le territoire, l’Association Lyonnaise des Étudiants Chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication (Alec-SIC) organise un séminaire sur cette notion et les différents objets d’études qui permettent de l’investir le mardi 3 mai 2016, salle G.112 au 86 Rue Pasteur.

La notion de territoire étant à la fois polysémique, interdisciplinaire et mouvante, ce séminaire sera l’occasion pour quelques doctorants de présenter leur problématique de recherche qui y est liée, mais également d’échanger sur ce sujet. A ce titre, outre Thomas Bihay et Mathias Valex, membres d’Alec-SIC, l’association aura le plaisir d’accueillir Camille Bernetière, doctorante au sein de l’Équipe Culture et Communication de l’Université d’Avignon, et Julien Thiburce, doctorant au laboratoire ICAR/UMR5191 de l’université Lumière Lyon 2.

Les séminaires Alec-SIC sont bimestriels.

Ils sont ouverts à toute personne intéressée par les activités d’Alec-SIC. Ils peuvent être l’occasion de nous rencontrer et de décider de rejoindre l’association.

Nous espérons que ce séminaire suscitera votre intérêt et avoir le plaisir de vous accueillir nombreux le 3 mai prochain !

Programme

14h-14h10 : Introduction par Elmira Prmanova (EA 4147 Elico, Lyon 2), Secrétaire Alec-SIC

14h10-16h : Communications des participants

  • Camille Bernetière (UMR 8562) – L’énonciation spatiale dans les offices de tourisme ou comment donner à voir le territoire à l’usager ?
  • Thomas Bihay (EA 4147 Elico, Lyon 2) – La (re)configuration territoriale à la lumière des industries créatives
  • Mathias Valex (EA 4147 Elico, Lyon 2) – Friches industrielles, discours locaux et destin patrimonial : l’influence du territoire
  • Julien Thiburce (ICAR/UMR5191, Lyon 2) – Le graffiti : re-territorialisation ou re-sémantisation du territoire ?

16h-16h20 : Questions

16h20-16h30 : Conclusion du séminaire par Hélène Piment (EA 4147 Elico, Lyon 2), Présidente Alec-SIC

Biographie des intervenants

Camille Bernetière
Actuellement en 4ème année de doctorat au sein de l’Équipe Culture et Communication de l’Université d’Avignon sous la direction de Jean Davallon et d’Émilie Flon, Camille Bernetière enseigne depuis le mois de septembre en tant qu’ATER au sein du DUT Information Communication de l’IUT Lyon 3. Après une maîtrise de science politique, elle a obtenu un Master en Médiation de la Culture et des Patrimoines à l’Université d’Avignon. Ces deux parcours de formation se rejoignent dans la recherche, puisqu’elle y questionne des stratégies politiques et économiques d’acteurs ancrés sur des territoires, et des stratégies expographiques de mises en espace.

Thomas Bihay
Thomas Bihay est doctorant en 2ème année en Sciences de l’Information et de la Communication au sein de l’EA 4147 Elico (ED 485 EPIC), à l’université Lumière Lyon 2. Il est membre d’Alec-SIC. Formé en narratologie médiatique et en analyse des médias et processus de communication, il est diplômé du Master Approfondi en information et communication de l’université catholique de Louvain (UCL). Actuellement, il réalise une thèse financée par la Région Rhône-Alpes (ARC 5) qui questionne la (re)configuration du territoire de la Région Rhône-Alpes sous l’impulsion des industries créatives. Sa directrice est Françoise Paquienséguy (Science Po Lyon) et il est codirigé par Sarah Cordonnier (Lyon 2). Auparavant, il a travaillé en tant que chercheur en résidence au Conseil supérieur de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ainsi que comme enseignant à Bruxelles.

Julien Thiburce
Julien Thiburce est doctorant en 1ère année au laboratoire ICAR/UMR5191, de l’université Lumière Lyon 2. Après l’obtention d’un master de recherche en sciences du langage à l’Université Toulouse 2 en 2013, Julien Thiburce se dirige vers l’Université Lumière Lyon 2 pour une deuxième année de master mixte. Travaillant sur les graffitis dans l’espace urbain et développant ainsi une compétence dans un milieu extra-universitaire, il a suivi un stage de médiation culturelle au sein de l’antenne lyonnaise de l’association Les Promenades Urbaines en 2014. Il prépare une thèse de doctorat dirigée par Pierluigi Basso Fossali et portant sur le dialogisme urbain et les diverses formes d’appropriation narrative et affective de la ville au cours de la pratique de la promenade urbaine guidée, sur l’espace grand lyonnais. Actuellement, il poursuit toujours son activité de médiation culturelle avec l’association Pas de côté et les musées Gadagne.

Mathias Valex
Mathias Valex est doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université Lumière Lyon 2 et membre de l’EA 4147 Elico (ED 485 EPIC). Il est trésorier d’Alec-SIC. Sa thèse est financée par l’ARC5 de la région Rhône-Alpes et intitulée « Mémoires et identités urbaines : le patrimoine industriel entre oubli et valorisation ». Il y questionne la contribution médiatique à la construction de la mémoire collective concernant le patrimoine industriel à travers le traitement médiatique local différencié des devenirs « post-fermeture » d’anciens sites industriels. Focalisée sur deux anciennes usines textiles de même type (productrices de soie artificielle) et appartenant au même groupe (Rhône-Poulenc), l’usine TASE de Vaulx-en-Velin et RHODIACETA du quartier lyonnais de Vaise (9ème arrondissement), son ambition est d’analyser le rôle de la presse locale (Le Progrès) dans le devenir « post-patrimonial » opposé de ces deux sites industriels (l’un détruit, l’autre réhabilité) par le biais d’un traitement dépendant de différents contextes locaux (socio-politique, économique, territorial, etc).

« Le communicateur bousculé par le numérique : quelles compétences à transmettre ? »

Le dernier numéro des Cahiers du RESIPROC, intitulé « Le communicateur  bousculé par le numérique : quelles compétences à transmettre ? », vient de paraître fin février 2016. Il est dirigé par Alexandre Coutant et Jean-Claude Domenget et fait suite à un colloque réalisé à Bruxelles les 9-10 octobre 2014. La question principale ? Existe-t-il  une différence entre un communicateur numérique et un communicateur classique ?

Sont ainsi abordées les problématiques liées au renouvellement de l’approche des métiers de communicateurs, celles de leur reconnaissance professionnelle ou encore de la médiation entre les organisations et leurs publics. Celles liées à l’idéologie technicienne et au déficit de reconnaissance de ces métiers, mais également aux compétences des différents acteurs concernés par cette communication numérique font également l’objet de ce numéro.

Dans le cadre de cette publication, Hélène Piment, présidente de l’association Alec-SIC, signe un article intitulé « Modèle communicationnel d’un réseau socionumérique d’entreprise ». Dans celui-ci, elle nous livre une analyse sémiologique précise d’un cas d’implémentation de réseau socionumérique d’entreprise (RSE). Elle fait ainsi émerger les différents imaginaires sociotechniques qui accompagnent l’émergence d’un tel dispositif et les décalages qui existent entre celles-ci avec la réalité effective.

La préface est téléchargeable en ligne.

Affaire à lire…

« Normes, créativité et esthétique » pour les rencontres doctorales EPIC 2016

Les rencontres doctorales 2016 de l’ED EPIC auront lieu les 1 et 2 juillet 2016, au Palais Hirsch de l’université Lumière Lyon 2, quai Claude Bernard.

Cette année, elles porteront sur le thème « Normes, créativité et esthétique » et auront une ouverture internationale du fait de leur réalisation en collaboration avec l’université catholique de Louvain (UCL), en Belgique.

L’appel à communication est accessible en ligne et les propositions sont attendues au plus tard le 17 avril 2016, avant minuit.

Le comité d’organisation recherche également des étudiant(e)s, doctorant(e)s et autres personnes motivées afin d’aider à la préparation de ces deux journées (comité scientifique, création du booklet et du poster, affichage, planification des communications…), ainsi que de veiller à leur bon déroulement (gestion du local et du matériel, accueil et orientation, communication sur les réseaux sociaux…). Les personnes intéressées sont invitées à consulter l’appel à participation et à s’inscrire via le formulaire suivant.

Cette participation au Comité d’organisation des rencontres doctorales donnera lieu à une attestation de formation, délivrée et signée par André Robert, le Directeur de l’ED EPIC.

Pour toute demande d’informations complémentaires, il est possible de contacter les organisateurs à l’adresse suivante : lesdoctoriales2016@gmail.com

Publication des actes des doctorales de la SFSIC 2015

Les actes des doctorales de la SFSIC 2015, qui se sont déroulées à Lille les 21 et 22 mai 2015, sont désormais accessibles en ligne.

Lors de celles-ci, Hélène Piment (Présidente Alec-SIC) et Elmira Prmanova (secrétaire Alec-SIC) ont toutes deux présenté une communication sur leur sujet de recherche respectif. Hélène Piment s’est ainsi exprimée sur l’analyse des interactions entre les éléments du dispositif formé par un réseau social d’entreprise (p. 83-92). Pour sa part, Elmira Prmanova s’est intéressée à la question de l’espace public à travers une analyse des discours de presse relatifs aux élections présidentielles au Kazakhstan (p. 259-269).

Elmira Prmanova a également participé à une table ronde sur le rôle des associations de doctorants, lors de laquelle elle a (re)présenté notre association.

Enfin, Thomas Bihay a présenté un poster sur le rôle des médias locaux dans la reconfiguration du territoire de la Région Rhône-Alpes, à l’heure des industries créatives.