Archives pour la catégorie Publications

L’introduction d’outils numériques dans les offices de tourisme : énonciations spatiales et pratiques des conseillers

Alec-SIC compte une nouvelle docteure !

Camille Bernetière,trésorière de l’association, a soutenu sa thèse de doctorat en SIC le 2 décembre 2016 à l’Université d’Avignon.

Intitulée « L’introduction d’outils numériques dans les offices de tourisme : énonciations spatiales et pratiques des conseillers » et dirigée par Monsieur Jean Davallon (PR émérite à l’Université d’Avignon) et Madame Émilie Flon (MCF à l’IUT2 de Grenoble), la thèse a été présentée devant le jury suivant :

  • Madame Julia Bonaccorsi, PR à l’Université Lumière Lyon 2 ;
  • Madame Isabelle Pailliart, PR à l’Université de Grenoble-Alpes ;
  • Monsieur Jérôme Jarmasson, directeur de l’Agence Canopée à Arles.

Cette thèse défend l’idée que les stratégies spatio-communicationnelles mises en œuvre au sein des offices de tourisme équipés d’outils numériques jouent un rôle déterminant sur les pratiques des conseillers en séjour. Ces stratégies mettent en scène dans l’espace les quatre composants fondamentaux d’un office de tourisme : le territoire, le savoir, la relation aux usagers et les outils numériques. L’étude de ces composants et de leur organisation dans l’espace, selon une approche qui se place du côté de la production, fait ressortir trois types idéaux de stratégies spatio-communicationnelles : la séduction, la promotion et la revendication d’identité. Enfin, les analyses des pratiques des conseillers en séjour (à partir de leur observation et d’entretiens rétrospectifs) démontrent une mutation des métiers liée à ces stratégies : les pratiques des conseillers, induites par l’espace, les transforment alors en ambassadeurs du territoire auprès des usagers, en experts de l’offre touristique, ou encore en médiateurs numériques. Dès lors, l’énonciation spatiale désigne l’ensemble des tactiques ou stratégies élaborées à partir de relations spatialisées qui conditionnent la communication.

Félicitations Camille !

« Le communicateur bousculé par le numérique : quelles compétences à transmettre ? »

Le dernier numéro des Cahiers du RESIPROC, intitulé « Le communicateur  bousculé par le numérique : quelles compétences à transmettre ? », vient de paraître fin février 2016. Il est dirigé par Alexandre Coutant et Jean-Claude Domenget et fait suite à un colloque réalisé à Bruxelles les 9-10 octobre 2014. La question principale ? Existe-t-il  une différence entre un communicateur numérique et un communicateur classique ?

Sont ainsi abordées les problématiques liées au renouvellement de l’approche des métiers de communicateurs, celles de leur reconnaissance professionnelle ou encore de la médiation entre les organisations et leurs publics. Celles liées à l’idéologie technicienne et au déficit de reconnaissance de ces métiers, mais également aux compétences des différents acteurs concernés par cette communication numérique font également l’objet de ce numéro.

Dans le cadre de cette publication, Hélène Piment, présidente de l’association Alec-SIC, signe un article intitulé « Modèle communicationnel d’un réseau socionumérique d’entreprise ». Dans celui-ci, elle nous livre une analyse sémiologique précise d’un cas d’implémentation de réseau socionumérique d’entreprise (RSE). Elle fait ainsi émerger les différents imaginaires sociotechniques qui accompagnent l’émergence d’un tel dispositif et les décalages qui existent entre celles-ci avec la réalité effective.

La préface est téléchargeable en ligne.

Affaire à lire…

Penser l’interdiscursivité : les textes !

Après notre journée d’étude annuelle, Jec’SIC 2016, consacrée à l’interdiscursivité, et suite aux nombreux échanges entre les participants, les jeunes chercheurs qui ont communiqué le 14 janvier dernier ont rédigé le texte définitif de leur intervention.

Nous les remercions pour ce travail et vous proposons donc ces textes en consultation libre, depuis le menu Jec’SIC 2016 > Communications qui permet d’accéder directement au recueil de ces communications, dans lequel vous trouverez :

  • Quand les œuvres dialoguent : analyse de la pratique intertextuelle dans les romans de Maissa Bey, par Chahnez ADDA, de l’Université Alger II
  • Réflexions pour une conception deleuzienne de l’interdiscursivité, par Thomas FRANCK, de l’Université de Liège
  • Dialogicité dans le récit de vie en psychologie : parcours migratoire et identité de médecins diplômés à l’étranger, par Marie BARAUD, de l’Université Lyon 2
  • De l’interdiscours à la doxa projetée dans les discours de campagne présidentielle de Marine Le Pen (2011-2012), par Camille BOUZEREAU, de l’Université Nice Sophia Antipolis

Bonne lecture !

Analyses et perspectives de la trivialité

Le nouveau numéro de la revue Communication & Langages (n°185) – « Analyses et perspectives de la trivialité » – vient de paraître.

Thomas Bihay – membre d’Alec-SIC – a contribué à ce numéro dans un article intitulé « Publicité en série : lorsque la marque se raconte sur le web » et co-écrit avec Frédéric Aubrun.

Dans cet article, les deux auteurs questionnent « la « mise en récit » des marques au sein de l’espace numérique à travers l’exemple des webséries de marque ».

Félicitations Thomas !

Publication des actes des doctorales de la SFSIC 2015

Les actes des doctorales de la SFSIC 2015, qui se sont déroulées à Lille les 21 et 22 mai 2015, sont désormais accessibles en ligne.

Lors de celles-ci, Hélène Piment (Présidente Alec-SIC) et Elmira Prmanova (secrétaire Alec-SIC) ont toutes deux présenté une communication sur leur sujet de recherche respectif. Hélène Piment s’est ainsi exprimée sur l’analyse des interactions entre les éléments du dispositif formé par un réseau social d’entreprise (p. 83-92). Pour sa part, Elmira Prmanova s’est intéressée à la question de l’espace public à travers une analyse des discours de presse relatifs aux élections présidentielles au Kazakhstan (p. 259-269).

Elmira Prmanova a également participé à une table ronde sur le rôle des associations de doctorants, lors de laquelle elle a (re)présenté notre association.

Enfin, Thomas Bihay a présenté un poster sur le rôle des médias locaux dans la reconfiguration du territoire de la Région Rhône-Alpes, à l’heure des industries créatives.

Reconnaissance et temporalités

Alec-SIC a aujourd’hui le plaisir de vous annoncer la publication d’un ouvrage auquel l’un de ses membres a contribué.

En effet, Nathalie Walczak, présidente d’Alec-SIC en 2013-2014, a collaboré à l’écriture de Reconnaissance et temporalités, publié en juillet 2015.

Extrait de la présentation de cette nouvelle publication : « L’originalité de cet ouvrage est de proposer une approche info-communicationnelle des relations entre reconnaissance et temporalités. »

Félicitation Nathalie !