« Le communicateur bousculé par le numérique : quelles compétences à transmettre ? »

Le dernier numéro des Cahiers du RESIPROC, intitulé « Le communicateur  bousculé par le numérique : quelles compétences à transmettre ? », vient de paraître fin février 2016. Il est dirigé par Alexandre Coutant et Jean-Claude Domenget et fait suite à un colloque réalisé à Bruxelles les 9-10 octobre 2014. La question principale ? Existe-t-il  une différence entre un communicateur numérique et un communicateur classique ?

Sont ainsi abordées les problématiques liées au renouvellement de l’approche des métiers de communicateurs, celles de leur reconnaissance professionnelle ou encore de la médiation entre les organisations et leurs publics. Celles liées à l’idéologie technicienne et au déficit de reconnaissance de ces métiers, mais également aux compétences des différents acteurs concernés par cette communication numérique font également l’objet de ce numéro.

Dans le cadre de cette publication, Hélène Piment, présidente de l’association Alec-SIC, signe un article intitulé « Modèle communicationnel d’un réseau socionumérique d’entreprise ». Dans celui-ci, elle nous livre une analyse sémiologique précise d’un cas d’implémentation de réseau socionumérique d’entreprise (RSE). Elle fait ainsi émerger les différents imaginaires sociotechniques qui accompagnent l’émergence d’un tel dispositif et les décalages qui existent entre celles-ci avec la réalité effective.

La préface est téléchargeable en ligne.

Affaire à lire…

Laisser un commentaire